Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 15:39

 

bathelot.jpgUne rencontre littéraire autour du Languedocien Lilian Bathelot

 

Aux livres citoyens a fait sa rentrée avec brio. Après Françoise Renaud, l'écrivain montpelliérain et son récit 'Au-delà du blanc', l'association piscénoise s'apprête à recevoir un autre écrivain languedocien: Lilian Bathelot, mercredi 17 novembre à 18h30, au foyer des campagnes.C'est avec le concours du Département et en partenariat avec 'La maman des poissons' et son 7e festival de littérature jeunesse, que Lilian Bathelot viendra s'entretenir avec ses lecteurs autour de son livre 'L'étoile noire', aux éditions Gulf Stream. Ce roman entraîne le lecteur dans le Barcelone de l'été 1936, au moment où la guerre civile éclate entre nationalistes et républicains. Atravers le récit d'un adolescent, se dessine le portrait d'une période unique dans l'Histoire où des hommes et des femmes vont faire vivre le rêve vite déçu d'une transformation radicale de la société. Lilian Bathelot débattra

 

aussi de sa position d'écrivain qui croise plusieurs genres littéraires: roman jeunesse; roman adulte; policier ainsi que science-fiction ou théâtre qui l'intéressent tout autant. Aux livres citoyens est déjà engagé auprès de certains écrivains. Des dates sont arrêtées: Lionel Duroy pour son ouvrage 'Le Chagrin' aux éditions Julliard, le 3 décembre; Olivia Rosenthal avec 'Ce que deviennent les rennes après Noël' aux éditions Verticales, le 15 janvier; Mathieu Riboulet 'Avec Bastien' aux éditions Verdier, le 18 février; Eric Pessan avec 'Incident de personne' aux éditions Albin Michel, le 25 mars. Des dates sont encore en discussion avec d'autres auteurs comme Olivier Adam ('Le cœur régulier' aux éditions de l'Olivier), Arthur Dreyfus ('La synthèse du camphre' aux éditions Gallimard) et Jérôme Ferrari ('Où j'ai laissé mon âme' aux éditions Actes Sud).

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux livres citoyens - dans La presse en parle
commenter cet article

commentaires